Orezza Eau : L’eau minérale renforcée au gaz de source

Célèbre depuis l’Antiquité Romaine, l’eau de source minérale gazeuse d’Orezza tire sa source dans le village de Rapaggio, en Haute-Corse, au cœur de Castagniccia. Cette eau minérale est autorisée par décret ministériel le 25 avril 1856 et reconnue d’intérêt public par décret impérial le 7 février 1866.

Eau d’Orezza : A la découverte d’un produit d’exception

Historique

Provenant directement du parc naturel régional de Corse, l’eau d’Orezza est connue depuis l’Antiquité Romaine pour ses vertus surprenantes sur la santé. Puisée à proximité du village de Rapaggio, dans une source appelée « Sorgente Sottana », l’eau d’Orezza attire la curiosité des curistes à la recherche de ses pouvoirs thérapeutiques. En effet, au XIXème siècle, les établissements Orezza mettent en place des salles de bains et des douches, afin de permettre aux curistes de profiter des vertus curatives de l’eau d’Orezza pour soigner : les maux d’estomac, les ballonnements, les problèmes digestifs, les problèmes de transit et la constipation.

Cette popularité a alors contribué à l’expansion de l’eau d’Orezza dans toute l’Europe, mais il faudra attendre 1856 pour qu’elle soit finalement autorisée par décret ministériel.

En 1865, Napoléon III décerne à Orezza la Médaille D’or lors de l’exposition générale Corse et de nombreux médecins comme le Dr Pascal Zuccarelli, spécialiste dans l’étude de la composition et des effets de l’eau minérale d’Orezza, confirment son pouvoir curatif pour les cas d’anémie.

Vers le XXème siècle, l’eau d’Orezza se fait rare jusqu’à disparaître complètement en 1995, suite à un arrêt d’exploitation total de la source. Ce n’est qu’à l’été 2000 que la bouteille Orezza revient sur la scène internationale, d’abord en Corse, puis en France, après que François Xavier Mora fonde la Société Nouvelle des Eaux Minérales d’Orezza, reprenant la concession de la source « Sorgente Sottana ».

La mise en bouteille de l’eau d’Orezza

De la source à la consommation, l’eau d’Orezza est travaillée minutieusement pour offrir aux consommateurs un produit d’exception. Avec une production de plus de 12 Millions de bouteilles par année, Orezza garantit la qualité, la minéralité et la pureté de son eau.

Cette grande qualité peut s’expliquer par les étapes de traitement qu’elle subit avant son embouteillement. Tout d’abord, l’eau met environ une vingtaine d’année avant de parvenir à la nappe où elle sera prélevée. Durant ces vingt années, l’eau aura subi purification et s’enrichit en sels minéraux et en carbonates de fer, grâce aux capillarités fécondes se trouvant dans les roches des sous-sols de la Castagniccia. Mise en bouteille directement sur place, la source permet à l’eau d’être légère et d’avoir des bulles particulièrement gustatives, grâce à des gaz carboniques (dioxyde de carbone) préservant leurs micro-organismes. Autre particularité de l’eau d’Orezza, c’est qu’elle présente une absence totale de nitrates et de nitrites.

La composition de l’eau Orezza

L’eau d’Orezza présente une faible teneur en sodium, environ 7 mg/Litre, faisant de ce produit une eau idéale pour l’hydratation des personnes suivant un régime pauvre en sel. Ensuite, par sa teneur en fer, en calcium et en bicarbonates, l’eau minérale d’Orezza est une source naturelle de minéraux pouvant traiter hypertension et autres problèmes de santé. Boire de l’eau pétillante d’Orezza garantit ainsi une santé de fer et une désaltération totale. Les bouteilles d’Orezza contiennent des eaux riches en minéraux et oligo-éléments. Dans 1 Litre d’eau d’Orezza, on peut retrouver :

  • 185 mg de Calcium ;
  • 16,5 mg de Magnésium ;
  • 6,9 mg de Sodium ;
  • 1,55 mg de Potassium ;
  • 710 mg de Bicarbonates ;
  • 10 mg de Chlorures ;
  • 14 mg de Sulfates ;
  • 0,17 mg de Fluorures ;
  • 516 mg de résidus sec à 180°
  • 0 mg de Nitrates ;
  • 0 mg de Nitrites.

Ce sont des nutriments et des minéraux qui sont nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Dans tous les cas, vous devez bien vérifier que l’eau à boire et surtout l’Orezza, en contienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *