Les signes que votre enfant ne dort pas suffisamment

Les enfants sont des êtres sensibles qui méritent une attention particulière. Même si à un certain âge, ils apprennent déjà à parler, il leur est souvent difficile d’exprimer correctement le mal dont ils souffrent. Cela devient encore plus complexe quand ils sont en manque de sommeil. Fort heureusement, il existe des signes qui prouvent que votre bout de chou ne dort pas suffisamment. Vous vous devez alors de les connaître pour mieux prendre soin de votre enfant.

L’enfant se réveille souvent et ne bénéficie pas d’un sommeil réparateur

Lorsque votre enfant ne dort pas suffisamment, vous remarquerez qu’il se réveille très souvent. Bien entendu, cette habitude peut aussi s’expliquer par un manque de confort optimal pendant son sommeil. En réalité, si vous ne lui procurez pas le matelas idéal, il risque également de se réveiller très souvent. Pour cela, rendez-vous sur www.les-matelas.fr, afin de choisir un matelas de qualité pour votre tout-petit. De toute façon, retenez que votre enfant risque de se réveiller le plus souvent s’il manque de sommeil, pendant la sieste comme pendant la nuit. Toutefois, il ne s’agit pas d’un réveil complet. Vous l’entendrez plutôt s’agiter ou pleurer alors qu’il continue de dormir. La principale cause de ce comportement, c’est qu’il éprouve des difficultés à passer d’un cycle de sommeil à l’autre. Dès que vous remarquez ces signes, ne cherchez surtout pas à le réveiller afin de le prendre dans votre bras. Évitez aussi de lui donner un biberon ou de faire quelque chose qui risque de le réveiller complètement. Pour l’aider à profiter d’un sommeil réparateur, posez juste votre main sur lui. Cela lui permettra de sentir votre présence et de s’apaiser.

Il pleure beaucoup la nuit

Dès que votre enfant ne dort pas suffisamment, il aura aussi tendance à beaucoup pleurer la nuit. Cela se remarque souvent en fin d’après-midi, le moment où il est normalement censé dormir. Néanmoins, sachez que les pleurs du soir d’un enfant représentent aussi une phase normale d’hyperactivité. Ce sont eux qui lui permettent de se libérer de l’anxiété accumulée dans la journée. Vu que le manque de sommeil est aussi une source d’anxiété, il est alors normal de faire cette remarque chez votre tout-petit. Ce que vous devez faire dès que vous constatez ces pleurs, c’est de l’apaiser au plus vite. Sinon, il risque de ne plus respecter les heures de sommeil adéquat pour un enfant de son âge. Ainsi, dès que votre tout-petit commence ses pleurs du soir, procurez-lui tout le nécessaire dont il peut avoir besoin pour s’apaiser. Donnez-lui donc un bain, installez-le confortablement dans son lit et créez un espace de lumière douce autour de lui. Ensuite, faites-lui écouter une berceuse, car cela peut aussi l’apaiser. Si malgré toutes ces dispositions, il ne se calme toujours pas, rapprochez-vous alors de lui, et parlez-lui. Cependant, ne cherchez pas à le prendre dans vos bras, sinon, vous risquez de l’habituer à ce geste.

À lire aussi  Comment savoir si son bébé fait ses dents ?

Les parasomnies chez les enfants de 3 à 6 ans

La parasomnie est un symptôme qui se remarque le plus souvent chez les enfants de 3 à 6 ans. Il s’agit de manifestations inhabituelles qui se produisent généralement pendant les diverses phases de sommeil.

Les terreurs nocturnes

Lorsque votre enfant ne dort pas suffisamment, il peut connaître des troubles généralement connus sous le nom de terreurs nocturnes. Celles-ci se manifestent à travers des réveils accompagnés d’un signe de frayeur pendant la phase de sommeil profond. Le plus souvent, il s’agit de cauchemars qui viennent troubler la tranquillité de votre enfant lorsqu’il dort. Conséquence, il se réveille avec un sentiment de peur, parfois accompagné de cris.

L’apnée du sommeil

Un enfant qui ne dort pas suffisamment peut aussi développer l’apnée du sommeil. Pour reconnaître ce signe, observez correctement votre tout-petit pendant son sommeil. Vous devez alors remarquer qu’il ronfle tout en faisant des pauses respiratoires. Dès que vous faites ce constat, la meilleure solution consiste à faire appel à un médecin. Il saura vous prescrire les médicaments nécessaires et les gestes à adopter pour permettre à votre enfant de profiter désormais d’un bon sommeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.